Arla Foods et Xergi poursuivent leur projet biogaz

Xergi collabore avec une des plus grandes laiteries du monde pour mettre au point un projet complet de biogaz au Danemark.

Ce projet ambitieux consiste à construire une installation destinée à alimenter la production d'Arla dans l'Ouest du Danemark. Le projet vient d'entrer dans une nouvelle phase. Arla Foods amba et Xergi A/S ont donc décidé de poursuivre leur travail sur ce projet, qui doit encore être précisé et doit obtenir l'accord des autorités.

L'installation doit alimenter les process gourmands en énergie des filiales Danmarks Protein (DP) et Arinco en remplaçant le gaz naturel par du biogaz. Cette centrale pourra contribuer à réduire les émissions de CO2 de la production.

La plus grosse centrale du Danemark

La centrale produira 16 millions de mètres cube de méthane à partir de déjections d'animaux d'élevage et de déchets de la production d'Arla. Il s'agira alors de la plus importante centrale biogaz du Danemark. Il est convenu que Xergi A/S se charge du développement, de la construction, de l'exploitation et de la maintenance de la nouvelle centrale.

Povl Krogsgaard, premier vice-président chez Arla Foods, se félicite de la poursuite du projet qu'il considère comme un élément naturel du développement d'Arla.

- Cette initiative doit être vue comme un élément de la stratégie d'Arla en faveur du climat, notre ambition étant de réduire nos émissions de CO2 de 25% d'ici 2020. Nous espérons que cette initiative profitera au climat, aux agriculteurs et aux investisseurs. Il est toutefois indispensable que les conditions nécessaires soient réunies, ce que nous pourrons vérifier lorsque nous bénéficierons d'une base décisionnelle plus précise. D'ici là, nous considérons tout cela comme une étape très positive pour l'avenir.

Une référence importante pour Xergi

Jørgen Ballermann, directeur général de Xergi A/S, se réjouit du choix de Xergi comme partenaire d'Arla Foods.

- Ce projet s'inscrit dans notre stratégie visant à devenir un fournisseur de premier plan de technologies biogaz pour le traitement et l'exploitation des déjections d'animaux d'élevage. L'ampleur et l'importance du projet en feront une référence pour le secteur au niveau national et international, dit-il.

Ove Kloch, PDG de Xergi A/S, se réjouit également de ce partenariat, en accord avec les ambitions du Danemark dans le domaine de l'environnement.

- Nous espérons que cette initiative nous permettra de contribuer au développement du secteur du biogaz au Danemark et à la réalisation de l'objectif du gouvernement d'utiliser 50% des déjections des animaux d'élevage au Danemark pour la production de biogaz, déclare Ove Kloch.

L'obtention des autorisations administratives et le développement du projet devraient prendre environ 2 ans, la centrale devrait pouvoir être mise en service en 2015.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

Jørgen Ballermann, directeur général, Xergi, tél. +45 25 27 94 36, jba@xergi.com