France: 500 millions d'euros par an pour le biogaz en 2020

Publication : lundi 5 décembre 2011 11:19

La France mise beaucoup sur le biogaz pour la production d'électricité et de chaleur, et la distribution par le biais du réseau de gaz naturel. D'après Xergi France SAS, l'augmentation des tarifs va véritablement lancer le marché français du biogaz, et de nouveaux projets sont déjà en cours.

Eric Besson, Ministre chargé de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, a publié le mardi 18 octobre de nouvelles règles et un programme de subventions qui devra permettre la distribution de biométhane par le réseau de gaz naturel en France.

Le gouvernement français a ainsi publié courant 2011 une série de nouvelles initiatives assurant des moyens importants pour le biogaz en France.

Cette subvention prévoit une augmentation de l'aide à la production de biogaz à partir de déchets ménagers, industriels et agricoles, et l'utilisation du biogaz pour la production d'électricité, de chauffage mais aussi sa distribution sous forme de biométhane par le biais du réseau de gaz naturel.

Le communiqué de presse du Ministre de l'industrie et de l'Energie indique que cet encouragement financier en faveur de la filière biogaz devrait passer à 500 millions d'euros par an d'ici 2020.

Nouvelles priorités

L'objectif français est ambitieux. En 2020, 270 millions de mètres cubes de biogaz devraient être distribués par le réseau de gaz naturel. La production d'électricité à partir du biogaz devrait être multipliée par quatre, et la production de chauffage multipliée par sept à l'horizon 2020.

Cela devrait aboutir à une augmentation du nombre d'installations de méthanisation liées à l'agriculture, passant d'un total d'environ 40 actuellement à environ 1 000 installations en 2020.

La nouveauté, c'est que les producteurs de biogaz vont bénéficier d'un tarif de revente compris entre 12.5€cts à 8.4€cts/kWh PCS de biométhane distribué via le réseau de gaz naturel.

En ce qui concerne la cogénération et le tarif de rachat de l'électricité produite à partir de biogaz, il est revalorisé d'environ 15 à 25% et est désormais compris entre 11,19 et 13,37 centimes par kWh suivant la taille de l'installation.

De plus, il existe également un bonus supplémentaire allant jusqu'à 4 centimes par kWh pour les installations atteignant un haut niveau d'efficacité énergétique, mais également un bonus pour le traitement des déjections animales représentant jusqu'à 2,6 centimes par kWh.

Un fonds public de 1,2 milliards d'euros, le Fonds chaleur renouvelable, est consacré à la fourniture de chauffage à partir d'énergies renouvelables pour la période 2009-2013. Les ressources de ce fonds peuvent notamment permettre de financer des installations exploitant la chaleur des unités de méthanisation.

Du biométhane dans le réseau de gaz naturel

« Le nouvel arrêté du 23 novembre 2011 instaurant les conditions d'achat du biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel créé à l'initiative du gouvernement français devrait permettre de développer considérablement la production de biogaz en France », indique Guillaume Loir, directeur des ventes chez Xergi.

« Nous travaillons sur des projets qui attendaient cette décision concernant ce tarif d'injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel, et il est désormais certain que ces projets vont voir le jour. La France dispose d'un réseau de gaz naturel bien développé, et son utilisation pour la distribution de biométhane est toute indiquée », ajoute-t-il.

Un concept standardisé pour le biogaz dans l'agriculture

Grâce à ces nouvelles mesures, le Ministre de l'Industrie et de l'Energie, Eric Besson, s'attend à la multiplication des unités de méthanisation dans l'agriculture française.

Xergi est prête à relever ce défi grâce entre autre à son tout nouveau concept d'unité standardisée pour l'agriculture.

« Nous avons mis au point un concept standardisé d'unité de méthanisation de 500 kW dont le digesteur est construit sur place, et les modules techniques sont préfabriqués en usine. Ce concept standardisé, baptisé EnergyFarmer®, nous permet de proposer une offre attractive pour cette gamme de puissance tout en conservant les avantages d'une installation XERGI : niveau de qualité élevé, flexibilité au regard des biomasses admissibles, sécurité des installations et des personnes, temps de fonctionnement important, très grand facilité d'exploitation. Conserver ces avantages, c'est transposer ce qui fait notre succès sur les installations de méthanisation de taille plus importante», indique Guillaume Loir.

Ce concept standardisé est donc basé sur l'expérience accumulée par Xergi dans le secteur du biogaz depuis 25 années. Le concept a été testé dans une unité de méthanisation expérimentale danoise, et la première installation standardisée de ce type vient de voir le jour en Suède.

Contact :

Xergi A/S, Jørgen Ballermann, directeur général, tél. : +45 99 35 16 00, jba@xergi.com
Xergi SAS, Guillaume Loir, directeur des ventes, tél. : +33 6 50 80 54 02, gul@xergi.com