Gotland devient une île écologique grâce à son unité de méthanisation

La nouvelle unité de méthanisation d'Xergi A/S fournit 2,26 millions m3 de biogaz par an aux secteurs de l'industrie et des transports de Gotland. Des projets de développement sont en cours.

Le producteur de biogaz Brogas AB s'est fixé pour objectif de couvrir l'intégralité des besoins de l'île suédoise de Gotland en biogaz.

C'est possible grâce à la nouvelle unité de méthanisation modulaire construite par Xergi A/S, en service depuis un an.

Cette unité a permis à la laiterie locale, filiale du groupe Arla, de subsituer une grande partie de sa consommation de fioul par du biogaz. L'entreprise a ainsi pu réduire de façon significative ses émissions de CO2, un point important dans sa stratégie pour 2020.

L'unité de méthanisation fournit également le gaz nécessaire à une unité d'épuration qui alimente en biogaz les bus et voitures GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) de l'île. Le nombre de véhicules équipés augmente de 25% par an.

« Nous voulons rendre l'île de Gotland autosuffisante grâce aux énergies renouvelables. En plus de l'électricité des éoliennes, Brogas nous donne un sacré coup de main » indique Magnus Ahlsten, agriculteur et véritable pionnier de la méthanisation sur ce bijou de la Baltique. Il est l'un des 20 agriculteurs actionnaires de Brogas AB avec le fournisseur d'énergie Triventus.

Des perspectives de développement

La nouvelle unité de méthanisation, située à quelques kilomètres de la plus grande ville de l'île, Visby, transforme le lisier, les déchets d'abattage et les déchets de la production maraîchère. Le but est de passer progressivement de 2,26 millions m3 de gaz par an à 4 millions m3.

« Il sera très facile d'agrandir l'unité de méthanisation, comme nous le prévoyons. Arla, par exemple, s'est montrée très intéressée par une augmentation de la capacité, la demande existe » indique Björn Palmgaard, chef de projet ayant travaillé avec Xergi sur la mise en place de l'unité pour le compte de l'investisseur Triventus.

Xergi a produit les différents modules de la centrale dans son usine au Danemark avant de les expédier vers Gotland. Ainsi, l'installation s'effectue dans de bien meilleures conditions, les ouvriers sont abrités sur le chantier. Pour Jørgen Ballerman, directeur d'Xergi, il s'agit d'un avantage déterminant du concept modulaire.

« Cela permet de réduire les risques de vice de construction et le coût du projet. Une grande partie de l'installation a été envoyée au client dans des conteneurs et montés sur l'île dans des délais très courts », indique Jørgen Ballermann.

Il considère le système de modules comme un moyen pratique et économique de construire des unités de petite taille.

Construite en quelques mois seulement

Les cuves des réacteurs ont été construites sur place, dans un secteur boisé situé près du village de Bro, et dotées de tous les points de raccordement nécessaires. Les modules techniques ont ensuite été mis en place à l'aide d'une grue, et le tout était terminé en un mois.

« C'est extraordinaire qu'Xergi ait pu construire cette unité et lancer la production en seulement quelques mois » s'enthousiasme Björn Palmgaard.

L'unité de méthanisation Brogas produit actuellement 22,6 GWh par an, soit l'équivalent de 2,26 millions m3 de gaz ou 2,26 millions de litres de gazole. L'installation est reliée à la ville de Visby, la plus grande ville de l'île, par une canalisation de 8 km de long.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Jørgen Ballermann, directeur général, Xergi A/S
Tél. : + 45 99 35 16 00