Une unité de méthanisation française permet une gestion efficace des déchets

Depuis 1944, la société française Labat Assainissement Vidange gère des déchets issus de restaurants et de l'industrie alimentaire. Elle offre désormais une solution durable à la valorisation des déchets de sorte que ces derniers sont réutilisés dans la production d'énergie verte et d'engrais. Pour ce faire, elle travaille en collaboration avec la coopérative locale Maïs Adour.

Grass 673x200px
 
Tout a commencé en 1944 par l'achat d'un camion-citerne destiné à la ferme. Depuis lors, trois générations de la famille d'agriculteurs Labat ont développé une entreprise dynamique dans la ville d'Aire sur l'Adour, dans le Sud-Ouest de la France. L'entreprise propose la vidange de fosses septiques et la collecte de déchets gras et autres déchets organiques dans les restaurants, chez les traiteurs et les entreprises alimentaires locales. 
 
En collaboration avec la coopérative Maïs Adour, Labat Assainissement Vidange réalise une avancée majeure dans le traitement des déchets qui sont transformés en biogaz et en engrais vert pour l'agriculture locale. 
 
Chaque année, 21 000 tonnes de matière organique sont traitées sur l’unité de méthanisation d’Adour Méthanisation. L'installation a été livrée par Xergi. 

Les déchets transformés en énergie et en engrais

« Le projet vise à recycler les déchets que Labat Assainissement Vidange et ses partenaires collectent déjà dans la zone locale. Avec l'usine de méthanisation, l'entreprise s'est créée une nouvelle offre de services et a ainsi diversifiée ses revenus. Parallèlement, Adour Méthanisation contribue à la production d'énergie verte et à la réduction de l'effet de serre », explique Guillaume Loir, responsable de la filiale française de Xergi. 
 
Le biogaz est utilisé comme source d'énergie sur un moteur de cogénération qui produit de l'électricité et de la chaleur. L'électricité est distribuée via le réseau électrique et la chaleur est utilisée en partie en interne à l’unité de méthanisation et en partie pour sécher certaines biomasses afin d'optimiser le recyclage.
 
Lorsqu'une partie de la matière organique est transformée en gaz, il en résulte un produit résiduel, le digestat, qui convient à la fois comme engrais et comme substance pour améliorer la qualité du sol. En effet, le digestat contribue à augmenter la teneur en éléments nutritifs et en humus dans le sol. 

La méthanisation peut aider la France dans la gestion de ses déchets

Guillaume Loir estime que la méthanisation peut prendre une grande importance dans la valorisation des déchets en France et constitue par-dessus cela un formidable outil pour la transition énergétique. 
 
« La technologie de méthanisationest une technologie arrivée à maturité qui peut contribuer efficacement au traitement des déchets organiques. Elle permet de produire de l'énergie verte tout en recyclant les nutriments pour les terres agricoles afin de boucler la boucle. La France produit chaque année d'importantes quantités de déchets organiques qui peuvent être transformés dans unités de méthanisation. Le potentiel offert par la méthanisation dans le cadre de la transition énergétique est à saisir », indique Guillaume Loir. 

 

Adour Méthanisation

Biomasse par an : 21 000 tonnes
Réception et prétraitement : Flexfeed® pour un dosage précis et une pasteurisation de la biomasse. Flexfeed® : système exclusif de prétraitement assurant à la fois le dosage, le mélange et l’hygiénisation.
BDHM Container : solution containérisée comprenant la distribution de la biomasse, la distribution de la chaleur, les armoires électriques et un système de contrôle commande SCADA.
Digesteurq : 1 digesteur primaire Gasmax®, 1 digesteur secondaire
Installation : puissance installée de 526 kW d'électricité.
L'usine a été construite en 2014 et est en service depuis septembre 2014.