Une unité de méthanisation pour META-BIO Energies

Une unité de méthanisation va être construite pour valoriser de nombreux types de biomasses. Xergi a été choisie comme fournisseur de META-BIO Energies.

L'unité pourra recevoir des biomasses solides, liquides et pâteuses. « Elle permettra un degré de flexibilité très élevé, puisque nous ne serons pas tributaires de types de biomasses particuliers », comme l'explique Jean-Paul Chazé, président de META-BIO Energies.

Depuis 2007, META-BIO Energies a produit des composts de très haute qualité pour permettre la fertilisation des cultures maraîchères. Outre la production d'énergie verte, la flexibilité de l'unité de méthanisation permet également à l'entreprise de développer sa gamme de produits de fertilisation grâce au digestat produit lors du processus de digestion.

Pour cela, Xergi SAS, filiale française d'Xergi A/S, livrera courant 2011 une unité de méthanisation à la société française, META-BIO Energies, implantée à Bel-Air de Combrée, dans l'ouest de la France, avec la participation de la Caisse des Dépôts, en fonds propres à hauteur de 23 % du capital, aux côtés de la Société Groupe Chazé Environnement.

Biomasse transformée en énergie et en fertilisant

L'unité de méthanisation aura une capacité annuelle de traitement de 23 000 tonnes de biomasses. Cette biomasse sera essentiellement issue de l'industrie alimentaire, de l'agriculture et des déchets verts municipaux. Les installations seront construites pour la réception de tous les types de biomasses.

La production d'énergie se fera à l'aide d'un moteur à gaz d'une puissance installée de un mégawatt (1.00 MW) correspondant approximativement à la consommation de 4 000 personnes. L'électricité verte sera vendue sous le régime de l'obligation d'achat.

L'eau chaude provenant du refroidissement du moteur à gaz sera utilisée dans une usine avoisinante.

La production d'électricité et de chaleur vertes signifie que l'usine de méthanisation assurera une réduction de l'émission de dioxyde de carbone de l'ordre de 1 400 tonnes par an. Il est également important de souligner que l'engrais fabriqué à partir de biomasse se substitue à l'engrais chimique dont on sait que la production est consommatrice d'énergies fossiles.

La construction de l'unité a démarré au mois de mai 2011 et la mise en exploitation est attendue pour la fin de l'année.

Investissements en énergie renouvelable

META-BIO Energies travaille de manière innovante pour la transformation de déchets organiques en des produits de fertilisation de grande valeur. L'unité de méthanisation permet de renforcer le compostage tout en mettant à profit l'énergie contenue dans les déchets organiques produisant de l'électricité et de la chaleur.

Xergi possède plus de 20 années d'expérience dans la construction et l'exploitation d'usines de méthanisation en Europe et aux États-Unis. Par le biais de sa filiale française, Xergi peut assurer une conception et une construction d'usine parfaitement adaptées à la réglementation ainsi qu'aux exigences environnementales françaises.

Percée en France

Pour Xergi, l'accord conclu avec META-BIO Energies est un pas important dans la stratégie de l'entreprise visant à devenir un fournisseur important d'unités de méthanisation en France.

Sur le marché français du biogaz, il s'agit essentiellement de valoriser de nombreux types de biomasses. ''C'est là où nous jouons un rôle primordial puisque du point de vue concurrentiel nous sommes déjà positionnés à l'international et avons construit de nombreuses unités de méthanisation capables de traiter une variété importante de biomasses'', explique Jørgen Ballermann, P.D.G. d' Xergi.

Cette nouvelle usine s'inscrit vraiment dans une logique de développement durable (transformation de biomasse en énergie et en fertilisant) et de l'aménagement de l'espace. Ceci justifie l'action concertée des partenaires du projet.

Ce projet peut constituer le point de départ de nouveaux établissements du même type.