La production de lait plus verte grâce à la méthanisation

Xergi va livrer, dans la ville de Videbæk au Danemark, sa plus grande unité de méthanisation jamais construite. L’unité fournira à Arla Foods de l'énergie verte nécessaire à la production de lait en poudre et un fertilisant organique pour ses éleveurs.

Videbaek visualisering 2017 673x223px

Après les vacances d'été, Xergi commencera à construire cette installation, la plus grande jamais réalisée par l’entreprise depuis 30 ans. La nouvelle unité permettra à Arla Foods de produire son lait en poudre grâce à l'énergie verte que constitue le biogaz converti ensuite en électricité et en chaleur. L'unité de méthanisation de Videbæk devrait être mise en service à l'automne 2018.

Le principal actionnaire, la compagnie NGF Nature Energy, s'est associé à d’autres actionnaires : Arla, Xergi et l'association des agriculteurs « biogaz de Videbæk ».
 
"Nous avons été associés au développement de ce projet depuis son origine il y a 5 ou 6 ans. Nous sommes donc extrêmement heureux qu'il soit arrivé à son terme" nous explique le Directeur Général, monsieur Jørgen Ballermann. 
Avec cinq digesteurs d’une capacité unitaire de 9 500 mètres cubes, l'unité de méthanisation pourra traiter environ 600 000 tonnes de biomasse chaque année et ainsi produire 16,5 millions de mètres cubes de méthane.
 
 « L’unité est construite selon l’architecture technique  qui, depuis des années, garanti une production et des performances de premier plan sur les installations livrées dans des pays comme le Royaume-Uni, la France, les États-Unis et le Danemark. Jusqu'à maintenant, le Danemark ne dispose que de quelques unités de méthanisation où le biogaz est vendu directement à l'industrie mais aucune n'est aussi grande que le projet actuel. C'est pourquoi, nous espérons que ce projet pourra inspirer d’autres acteurs de l’industrie en les accompagnant dans la création d’unités capables de produire une énergie verte et leur permettre un fort encrage sur le territoire » indique Jørgen Ballermann. 
 
Cette unité de méthanisation donne à Arla la possibilité d'utiliser l'énergie verte qui est produite en partie à partir des sous-produits organiques de l’usine. Chaque année, 40 000 tonnes de résidu « Perlac 14 » seront valorisées dans l'unité de méthanisation.
 
Le reste des 600 000 tonnes de biomasse provient principalement de l’agriculture sous forme, entre autre, de lisier et fumier. En complément, une petite quantité de biomasses est issue d’autres industries. Le digestat, sous-produit de la digestion des matières organiques, servira comme fertilisant pour les agriculteurs situés à proximité de l’installation.
 
« Lorsque le lisier et le fumier sont traités dans l'unité de méthanisation, les nutriments sont facilement  assimilables par les plantes. Cela signifie que les agriculteurs utilisent de manière optimale la valeur fertilisante de leurs effluents, et qu'en outre ils disposent d’un apport de nouveaux éléments nutritifs issus de l'industrie. C’est un partenariat gagnant, entre l’industrie et la monde agricole, qui ensemble créaient de la valeur sur leur territoire et décarbonent leurs activités» nous explique Jørgen Ballermann.
 
Guillaume LOIR, Directeur exécutif de Xergi France ajoute : « le Danemark nous montre qu’il est possible, sur un territoire grand comme Rhône-Alpes, de conduire des projets où une approche systémique permet à certaines unités de produire annuellement jusqu’à 165GWh de gaz. Le déploiement d’unités de ce type sur nos territoires permettrait de concilier écologie, emploi et production» et d’ajouter « le potentiel du biométhane en France est substantiel, tout reste à faire».
 
Contact XERGI France:
 
Guillaume LOIR
Directeur Exécutif
Tel : 06.50.80.54.02
gul@xergi.com