X-hopper® : nouvelle conception encore plus efficace

Les unités de méthanisation Xergi pour le prétraitement des fumiers et autres biomasses difficiles bénéficient désormais d’une approche systémique grâce à un certain nombre d'améliorations techniques et technologiques. Le résultat est une alimentation plus constante de la biomasse, une meilleure capacité et des coûts d'exploitation inférieurs. 


X hopper 673x288px

Xergi lance une nouvelle version de sa trémie de réception et de dosage des biomasses solides X-hopper® spécialisée dans le traitement des fumiers et autres biomasses réfractaires. 
 
« Au cours des trois à quatre dernières années, la ligne de prétraitements X-line® composée de X-hopper®, X-belt® et X-chopper® a été exploitée sur plusieurs unités de méthanisation en Europe. Cela correspond à des centaines de milliers de tonnes de biomasse valorisées chaque année. Forts de cette expérience, nous proposons une nouvelle version encore plus performante et rationnalisée du X-hopper® », nous explique Henrik Kjeldgaard Hansen ingénieur du développement chez Xergi. 

Un meilleur flux pour encore moins d’efforts

Cette nouvelle conception améliore le décompactage du fumier. En outre, le système d’extraction a été modifié ce qui contribue à l’homogénéisation du flux de biomasse vers le broyeur X-chopper®.
 
Le système de contrôle commande bénéficie lui aussi d’améliorations qui ont été menées conjointement entre notre département de recherche biologique et notre personnel d’exploitation.
 
« En d’autres termes, nos améliorations sur la trémie X-hopper® donnent une machine encore plus performante et facile à maintenir. Les performances du X-chopper®, déjà très intéressantes par le passé, se trouvent être encore accrues. L’optimisation du X-hopper® se trouve générer des impacts positifs sur toute la chaîne aval et en particulier le X-chopper®. En effet, la capacité de traitement se trouve être accrue et une réduction consécutive de la consommation électrique et de la maintenance est enregistrée», poursuit Henrik Kjeldgaard Hansen.
 
« Nous avons franchi un nouveau cap avec une capacité de traitement de fumier 45.000 tonnes par an et par X-line®. Le fumier, réputé difficile à valoriser en méthanisation, est désormais valorisable à l’échelle de territoires et une approche systémique de sa valorisation sur des unités de méthanisation à l’échelle de territoires permettrait le développement de la mobilité verte, via le Bio-GNV » conclut Guillaume LOIR de Xergi.

Quelques informations

Comment fonctionne la X-line®

Le X-hopper® reçoit et amène le fumier sur le principe d’une marche en avant. A l’extrémité de la machine, la biomasse est décompactée puis amenée sur une bande transporteuse, le X-belt®. La biomasse est convoyée jusqu’au X-chopper® où prend place le broyage et défibrage de la matière. L’action de prétraitement du X-chopper® permet d’améliorer la production de biogaz grâce à une structure de la biomasse prétraitée plus facilement accessible aux bactéries méthanogènes.
 
Pour de plus amples informations, contacter Patrice LEJEUNE (06.86.10.26.88 – ple@xergi.com)