Unité de méthanisation

Une unité de méthanisation optimise l'exploitation des effluents d'élevage, des déchets organiques, ainsi que d'autres matières organiques, en transformant cette biomasse en énergie et en engrais précieux.

Fort de 25 ans d'expérience, Xergi a conçu une unité de méthanisation vous garantissant une grande flexibilité, une production d'énergie élevée, ainsi qu'un fonctionnement stable, sans interruption coûteuse.

Notre unité de méthanisation

Biomasse

La biomasse constitue le carburant de l'unité de méthanisation. De manière générale, les effluents d'élevage, des déchets organiques issus de l'industrie et des cultures agricoles sont le plus souvent utilisés.

Installation de réception

Les biomasses sont transportées jusqu'aux unités de réception, où elles seront stockées jusqu'à leur utilisation. Ces unités de réception sont conçues pour s’adapter aux types de biomasses qui seront utilisés dans l'unité de méthanisation. (lien vers Notre concept évolutif)

 

Système de dosage

FLEXFEED®, le module de dosage spécifique à Xergi, traite la biomasse afin d'en optimiser le processus de décomposition. En outre, ce module garantit l'alimentation correcte et efficace du méthaniseur en biomasse. (lien vers Un dosage précis)

Digesteur primaire 

La biomasse est brassée efficacement dans le digesteur primaire, le GASMAX®, (lien vers Un brassage optimal). C'est dans le GASMAX® que le biogaz est produit à la suite de la décomposition de la biomasse en l'absence d'oxygène (anaérobie). Si cela est possible, ce processus a lieu à une température élevée afin d'obtenir les meilleures conditions possibles (lien vers La température optimale du process).

 

Digesteur secondaire

Une fois la biomasse dégazée dans le digesteur primaire, elle est transférée dans le digesteur secondaire, où des micro-organismes aident à réduire encore un peu plus la biomasse en gaz. Cette étape permet d'optimiser la production de gaz et de prévenir toute émission de méthane à l'atmosphère lorsque le digestat est ensuite utilisé, par exemple en tant qu'engrais.

Épandage dans les champs

Le reste de la biomasse est utilisé comme un engrais « vert ». Les nutriments tels que l'azote et le phosphore sont recyclés, ce qui permet de réduire le besoin de recours à des engrais chimiques.

Épuration du gaz

Si le biogaz est destiné à être distribué au moyen d'un réseau de distribution ou de transport de gaz, le gaz requiert une épuration. De manière générale, le CO2 est séparé du biogaz, après quoi il obtient une qualité assez comparable au gaz naturel.

Le réseau de gaz naturel

Lors de sa distribution et de son transport par l'intermédiaire d'un réseau de gaz naturel, le biogaz peut être utilisé de la même manière que ce dernier, comme pour par exemple être ensuite utilisé sur des installations de cogénération (production d'électricité et de chaleur), ou à des fins industrielles voire pour le transport (GNV).

Lavage du gaz

Le biogaz est débarrassé du soufre et des autres composants éventuels. Cela assure des conditions optimales de fonctionnement de la centrale de cogénération.

Moteur à gaz

Le moteur à gaz de la centrale de cogénération transforme le biogaz en énergie sous forme de chaleur et d'électricité.

scada

Un système d'exploitation simple d'utilisation

Un système de Contrôle-Commande performant (lien vers Un système de Contrôle-Commande simple d'utilisation) administre et surveille le l'ensemble du process de méthanisation. Il enregistre les données du process pour ensuite fournir aux responsables de l'exploitation un feed-back sur le statut de l'ensemble du système aussi bien que sur ses composants individuels. Ce système de Contrôle-Commande constitue le « cerveau » de l'unité de méthanisation. En recueillant les données du processus biologique en cours et renseigne Xergi en matière d'exploitation des unités de méthanisation.